Comment réussir sa campagne de crowdfunding (financement participatif)

SNSbusiness

Il y a 4 ans, je me lançais dans la folle aventure du financement participatif en lançant une campagne sur le site Kisskissbankbank 

 

Afin de lancer officiellement nos combinaisons de surf plus sérieusement, j'avais besoin de 20K€.

Lancer une marque, un produit ou un projet nécessite parfois des fonds que nous n'avons pas. Pour ma part, même si la marque existe depuis longtemps, j'avais déjà un crédit en cours auprès de ma banque pour le fond de commerce de ma boutique, le besoin en fond de roulement pour l'activité déjà poussé au maximum et donc difficile d'aller frapper à leur porte.

J'avoue que l'idée de relever ce défi et d'aller convaincre nos clients d'aider la marque à avancer et de les mettre à contribution me plaisait beaucoup.

On m'a conseillé de partir sur des sommes plus raisonnables car si l'objectif n'est pas atteint on repart sans rien mais tant qu'à faire autant jouer le jeu et le challenge n'était que plus excitant.

 

1. Bien définir le projet.

Avec le recul, je dirais que le plus important c'est d'arriver avec un projet qui va intéresser les gens (ou du moins une partie des gens). 

On avait quelque chose de nouveau dans ce projet avec la possibilité de personnaliser sa combinaison par exemple. Ca a beaucoup plu.

Le nouveau modèle économique de fabriquer des produits très haut de gamme et de les proposer à des prix raisonnables, directement de l'usine à nos clients, c'était quelque chose de nouveau fin 2014 et il n'y avait pas encore de Digital Native Vertical Brands* dans le surf à ce moment là. Arriver donc en proposant des combinaisons jusqu'à 30% moins chères que leur valeur sur un réseau classique était attractif.

Finalement le projet s'adressait quand même à une niche, des surfeurs en attente d'alternative aux marques classiques. Mettez vous à la place des éventuels contributeurs, est ce que vous auriez envie d'aider ce projet si ce n'était pas le votre ?

 

2. Préparer les éléments de communications.

Une fois le produit défini et pourquoi ça va intéresser les gens, il faut prendre le temps de bien préparer sa communication: photos, vidéos. Déjà en 2014 c'était crucial mais aujourd'hui je pense qu'il faut aller encore plus loin et penser à un axe de communication avec un contenu spécifique pour chaque plateforme: Facebook, Instagram, Twitter, Linkedin, YouTube… 

Une fois que vous avec réalisé tout le contenu, il est temps de passer à l'action et d'aller convaincre les gens de vous aider.

 

3. Les contributeurs ne sont pas de simples clients.

Maintenant il faut convaincre des personnes d'investir dans votre projet, votre marque, votre produit. 

Plusieurs leviers: 

- Vos amis, proches, familles etc veulent vous donner un coup de main. Ne négligez surtout pas ceux là, votre cercle le plus proche sera la base et certainement les premiers contributeurs. Ceux également qui iront prêcher la bonne parole pour vous auprès de leurs contacts.

- En proposant des contre parties intéressantes, les contributeurs vous aides en échange d'un produit, d'un service original. La liste des contre partie est très importante et doit aussi donner envie de participer au projet.

- il faut aller chercher des contributeurs qui ont envie de faire partie de l'aventure. C'est votre capacité à fédérer votre audience autour de votre projet. Ici, on rejoint la réflexion sur "pourquoi ce projet est pertinent et que va-t-il apporter aux clients" ? Pour l'exemple de SNS, certains surfeurs ont été vraiment séduit à l'idée de se faire une combinaison personnalisée à un prix raisonnable. Ca n'existait tout simplement pas sur le marché. D'autres avaient envie d'aider une petite marque indépendante Française et même une petite contribution leur permettait d'apporter leur pierre à l'édifice.

N'oubliez pas que chaque contributeur vous a aidé à mener à bien ce projet et qu'il est désormais dans un cercle très fermé de personnes à privilégier. Par exemple, nos contributeurs continuent à avoir une remise sur l'ensemble de nos collections, même 4 ans après.

 

4. Bien préparer les contre parties

Le jeu du financement participatif c'est également proposer des contre parties aux contributeurs. Et là, c'est aussi la clé. Il faut travailler cette partie pour que le contributeur se sente à la fois privilégié de participer et qu'il reçoive une contre partie à la hauteur de son investissement. 

Si par exemple pour 100€ il reçoit un pack de stickers, ça va pas vraiment lui donner envie. Par contre, une contre partie exclusive comme passer une journée avec l'équipe du projet, ou encore un produit que vous sortez spécialement pour l'occasion, ou encore une jolie remise. Je n'avais pas hésité à proposer une contribution à 1200€, pour un seul contributeur avec une planche sur mesure et une combinaison custom également pour assortir les deux. Le côté exclusif, unique avait fait partir cette contribution assez rapidement.

Et ne négligez pas les petites contributions qui seront les plus faciles à déclencher mais là encore un simple merci ne suffira pas. Si vous ne voulez pas engager des frais trop important sur les petites contributions, soyez créatifs sur des goodies, accessoires ou quelque chose en numérique qui ne coûte rien à fabriquer.

 

5. Devenez porte parole de votre projet.

Je me rappelle que pendant les 25 jours de campagne, j'avais l'impression de rabâcher le même discours toute la journée comme un homme politique en campagne ou un acteur de cinéma qui fait la promotion de son film et qui raconte le speech sur 4 plateaux de télé dans la même journée. Mais le temps est compté et vous devez séduire et convaincre. Alors pas le choix: amis, clients, famille, magazine, radio locale, bloggers… racontez votre histoire à qui veut bien l'entendre.

C'est un super exercice pour la communication et vous allez vite voir aussi qui sont ceux sur qui vous pourrez compter par la suite.

 

 

10 conseils pour réussir sa campagne de crowdfunding

1. Bien sélectionner sa plateforme de crowdfunding. J'ai choisi Kisskissbankbank car c'était une plateforme Française, leader sur le secteur, où de jolis projets avaient été menés.

2. Soignez la page de présentation avec de belles photos, une vidéo qui présente l'équipe et le projet, et rédigez un texte clair, précis qui va expliquer à la fois le projet, pourquoi vous avez besoin de cette somme et à quoi elle va servir. Bien s'entourer pour cette partie est essentiel. Pour ma part, j'ai parmi mes amis des professionnels de l'image qui m'ont filé un coup de main, ce qui m'a permis de publier des photos et une vidéo de qualité. 

3. Créer une structure de contre parties alléchantes. Bien sur les gens vont contribuer mais si en échange ils reçoivent une contre partie originale, exclusive ou intéressante ça va forcément les encourager à participer.

4. La durée de la campagne. La durée moyenne est d'une quarantaine de jours et peut aller jusqu'à 90 jours mais plus la campagne est longue plus l'effort est dilué dans le temps. J'ai choisi 25 jours ce qui est très court mais ça m'a obligé être concentré uniquement sur la campagne. La durée courte incite aussi les contributeurs à ne pas trop repousser leur implication dans le projet.

5. Bien réussir le démarrage. Préparer le lancement pour que la première semaine soit une réussite et fasse levier pour la suite. Plus vous avez un taux de financement élevé plus ça incite les gens à participer. Rassemblez votre communauté et sensibilisez les avant le lancement pour qu'ils participent dès les premiers jours.

6. Bien la terminer. Il y a un pic de participation sur les derniers jours, c'est donc là qu'il faut mettre la gomme et relancer tout le monde!

7. Concentrez vous uniquement sur la campagne pendant toute sa durée, ça demande une grosse dose de courage et de détermination. Ne perdez pas de temps avec d'autres tâches car le temps est précieux.

8. Mettez à jour la page tout au long de la campagne, et communiquez avec vos contributeurs. Expliquez le travail fourni, racontez votre parcours, les expériences que vous vivez et à quel point vous êtes reconnaissant de leur soutien.

9. Demander un montant réaliste. Soyez audacieux mais réaliste. Demander 2000 euros n'est pas vraiment très audacieux mais vous aurez certainement mois la pression que pour 20000. Bien travailler son budget prévisionnel et demander la somme dont vous avez besoin.

10. Ne pas être dépendant de la réussite de la campagne. Si la campagne échoue est ce que cela va remettre en question votre projet? Pour ma part, si je n'avais pas réussi, j'aurai été déçu mais j'aurai quand même continuer mon projet de combinaison d'une manière différente. L'expérience réussie ou pas reste toujours une façon de tirer des leçons et d'avancer.

 

D'ailleurs pour l'anecdote, au moment où j'ai reçu l'argent pour acheter le neoprene et payer l'atelier, l'Euro a perdu quasiment 30% de sa valeur face au Dollars et donc j'aurais eu besoin de 30K€ finalement… il y a toujours des imprévus, des victoires et des défaites mais l'expérience du crowdfunding a été géniale, m'a donné de la visibilité pour la marque, a consolidé ma communauté et m'a donné confiance dans mon projet. 

 

Je souhaite bon courage à ceux qui se lanceront dans une campagne de financement participatif et si vous avez des questions à ce sujet, je pourrai vous répondre en direct sur Bordeaux la semaine prochaine pendant le pop up SenNoSen du 12 au 15 décembre, toutes les infos ici:

https://www.facebook.com/events/2396042190468957

 

 

 

* Digital Native Vertical Brands: Marques qui vendent en ligne et suppriment tous les intermédiaires pour vendre directement aux consommateurs les produits qu’elles fabriquent.

 


Article suivant


  • levi Hyden le

    Je vous remercie de partager cet article. Vraiment super et utile. Financement Participatif France

  • levi Hyden le

    Article exceptionnel, vous avez souligné d’excellents points, je pense d’ailleurs que c’est un très bon site. lancer un crowdfunding

  • levi Hyden le

    Bel article d’acquisition de connaissances. Cet article est vraiment le meilleur sur ce sujet précieux. Plateforme de financement participatif


Laissez un commentaire